L'ISQ confirme l'importance de l'économie sociale au Québec

Le mardi 30 avril 2019
Nouvelle

Montréal, le 29 avril 2019 – Le Québec dispose enfin d’un portrait statistique officiel permettant de saisir l’ampleur de la contribution des entreprises collectives au développement économique et social du Québec. Le Chantier de l’économie sociale se réjouit de la publication par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) du premier portrait de l’économie sociale. Réalisé en collaboration avec les principaux acteurs et intervenants de l’économie sociale, ce portrait témoigne avec force de la vigueur des entreprises d’économie sociale.

Parmi les données présentées dans ce portrait, soulignons quelques points importants :

Le Québec compte environ 11 200 entreprises d’économie sociale qui, ensemble, génèrent un chiffre d’affaires de 47,8G$ et comptent près de 220 000 employés.

De ce nombre, 75% sont des OBNL, 21% des coopératives non financières et un peu plus de 3% des coopératives financières ou des mutuelles.

Collectivement, les entreprises d’économie sociale regroupent 13,4 millions de membres, dont 2,4 millions dans les coopératives non financières, 4,5 millions dans les OBNL, 1 million dans les mutuelles et 5,5 millions dans les coopératives financières.

Les entreprises d’économie sociale affichent une longévité importante puisque 39% d’entre elles ont plus de 30 ans d’existence et 35% entre 16 et 30 ans. Par ailleurs, il s’agit également d’un secteur en fort développement puisque 11% des entreprises ont entre 10 à 15 ans et 15% moins de 10 ans d’existence.

Caractéristique essentielle de son identité, l’économie sociale compte environ 90 000 administrateurs bénévoles participant à la gouvernance démocratique. Sur ce point, signalons également que ces administrateurs comptent autant de femmes (50,5%) que d’hommes (49,5%), ce qui les distingue assurément de manière importante des grandes sociétés du Québec dont la présence des femmes tourne autour de 20%. Par ailleurs, près d’un administrateur sur cinq (18%) est âgé de moins de 35 ans.

Soulignons finalement que les entreprises d’économie sociale jouent un rôle essentiel dans la vitalité économique et sociale de toutes les régions du Québec et, de manière particulière, dans des régions comme la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine, le Bas-Saint-Laurent ou le Saguenay-Lac-Saint-Jean où le nombre d’entreprises collectives par habitant est proportionnellement plus élevé qu’ailleurs.

Comme le souligne Béatrice Alain, directrice générale du Chantier : « Depuis 20 ans, nous constatons l’importance de l’économie sociale pour le développement économique et social des communautés du Québec. Nous sommes donc particulièrement heureux de voir que ce portrait confirme nos analyses et illustre avec éloquence la pertinence de reconnaître et de soutenir le développement de l’économie sociale qui contribue directement à répondre aux besoins des citoyens de chacune des régions. »

Le Chantier de l’économie souhaite vivement que ce premier portrait de l’économie sociale au Québec servira de levier à d’autres travaux qui, avec le temps, viendront préciser différents aspects (sectoriels, territoriaux, etc.). Pour ce faire, nous souhaitons, d’une part, que l’opération se répète périodiquement afin que le portrait dont nous disposons suive de près le développement de l’économie sociale. D’autre part, il nous semble également essentiel que les chercheurs puissent s’appuyer sur les données publiées par l’ISQ dans le cadre de nouvelles études qui viendront enrichir ce portrait général.

*****

À propos du Chantier de l’économie sociale
Le Chantier de l’économie sociale est une organisation autonome et non partisane qui a pour principal mandat la concertation pour la promotion et le développement de l’entrepreneuriat collectif au Québec. Corporation à but non lucratif, le Chantier réunit des promoteurs d’entreprises d’économie sociale (coopératives et organismes sans but lucratif) œuvrant dans de multiples secteurs d’activités (communications, loisir, technologies, habitation, services aux personnes, ressources naturelles, formation, financement, services de proximité, culture, etc.), des représentants des grands mouvements sociaux et des acteurs du développement local en milieux urbain et rural.

L’économie sociale au Québec en bref
Le Québec compte plus de 11 200 entreprises d’économie sociale qui représentent globalement un chiffre d’affaires de 47,8 milliards de dollars. Celles-ci procurent un emploi à plus de 220 000 personnes.

-30-

Source: Chantier de l’économie sociale
Martin Frappier, directeur général adjoint
Bureau : 514-899-9916, poste 407
Cellulaire: 514-973-7470
martin.frappier@chantier.qc.ca

Le mardi 28 mai 2019 | Assemblée générale

Assemblée générale annuelle de la TRÉSCA
Voir la suite...

LE SAVIEZ-VOUS?

Il y a près de 500 entreprises d'économie sociale dans Chaudière-Appalaches.

Consultez le répertoire des entreprises d'économie sociale en cliquant ici

TABLE RÉGIONALE D'ÉCONOMIE SOCIALE DE CHAUDIÈRE-APPALACHES (TRÉSCA)

T. 418 603-2546
info@tresca.ca