Des améliorations notables à la Coop Santé dans Bellechasse

Le jeudi 1 décembre 2016
Nouvelle

La Coopérative de santé des Monts de Bellechasse vit enfin de meilleurs jours. Les heures d'ouverture se sont stabilisées, la présence de personnel tout autant, le nombre de membres est à la hausse et le financement à la hauteur des besoins du moment.

Pour une première année complète, la coopérative a pu offrir des services à 100 %, soit depuis août 2015 se réjouit le président du conseil d'administration de la coop, René Godbout, qui a annoncé un surplus d'opérations de près de 10 000 $. Ces résultats sont grandement attribuables, selon lui, à l’arrivée cette année d’une deuxième infirmière praticienne, Maude Genest, et à celle de la docteure Amélie Charrette-Martineau l’année précédente.

L'organisation compte maintenant 989 membres puisque 128 personnes ont offert leur appui à l'organisme au cours de la dernière année. La coopérative a également pu combler une bonne partie de sa dette à long terme grâce à une campagne de financement supportée par la Caisse Desjardins des Monts de Bellechasse indique M. Godbout. «Nous avons recueilli 26 000 $ en financement privé cette année. La Caisse Desjardins des Monts de Bellechasse a doublé ce montant pour nous permettre un remboursement important de la dette à long terme, l'autre partie ayant été consacrée à celle sur nos opérations à la suggestion de la caisse. En abaissant notre dette à long terme, qui se chiffrait à 123 000 $, on diminuait du même coup les impacts qu'elle avait sur notre fonctionnement».

L'organisation entend d'ailleurs multiplier ses efforts pour effacer cette dette en retournant en campagne de financement au cours de la prochaine année.

Pourquoi pas un GMF?


Avec toujours pour objectif d'améliorer ses services et assurer une présence significative de médecins dans le sud de Bellechasse, la coopérative de santé multipliera ses efforts dans le but de convaincre l'Agence régionale de la santé de lui permettre d'augmenter son offre de service. À titre d'exemple, une jeune médecin originaire de la région a manifesté son intérêt de s'établir sur le territoire.

M. Godbout espère aussi réussir à matérialiser la mise sur pied d'un groupe de médecine familiale (GMF) pour solidifier davantage les assises de la coopérative. «On pourra recevoir des montants d'argent du ministère de la Santé qui seront applicable à l'administration. Dans le moment, nous assumons le bâtiment, le personnel, les secrétaires et autres alors que normalement nous n'aurions pas à jouer ce rôle».

Celui-ci est au fait que trois nouveaux médecins pourront être déployés dans Bellechasse selon le plus récent plan d'effectifs médicaux (PREM). Si une alliance avec un GMF déjà existant fait partie des possibilités, il n'écarte pas d'autres options. «Nous sommes toujours associés avec la clinique de Saint-Romuald et ce sera peut-être cette avenue. Nous avons un nombre de patients qui permettrait à un groupe existant de passer à une étape supérieure en termes de revenus et une partie de ces sommes nous seraient attribuées pour notre fonctionnement», indique M. Godbout en ajoutant aussi vouloir optimiser la contribution potentielle des infirmières-praticiennes qui font partie de l'équipe.

Source : www.lavoixdusud.com

LE SAVIEZ-VOUS?

Il y a près de 500 entreprises d'économie sociale dans Chaudière-Appalaches.

Consultez le répertoire des entreprises d'économie sociale en cliquant ici

TABLE RÉGIONALE D'ÉCONOMIE SOCIALE DE CHAUDIÈRE-APPALACHES (TRÉSCA)

T. 418 603-2546
info@tresca.ca